Les différentes technologies d’impression 3D plastique en 2021

Appelée aussi fabrication additive, l’impression 3D ne cesse d’évoluer au fil des années. Additive, car le processus pour créer la technique se base sur ce point. Pour que l’imprimante 3D puisse créer des objets, il utilise de fines couches pouvant dépasser les 180 micromètres. Chaque objet sera alors créé couche par couches. Des formes plus complexes peuvent alors être créées facilement avec cette technique. Toutes les imprimantes 3D utilisent cette même technique. Par contre, les technologies d’impression sont classées en trois catégories : l’extrusion ou Dépôt de fil (FFF et FDM), l’utilisation de la résine (RLA et DLP) et l’utilisation d’une poudre (DMLS, SLM, SLS, etc.).

L’impression 3D, qu’est-ce que c’est ?

Différent de l’impression classique qui imprime une image ou un texte sur un papier, l’impression 3D est plus complexe. Elle permet de créer un objet 3D, c’est-à-dire un objet solide que vous pouvez prendre en main comme un stylo par exemple. Elle est aussi appelée fabrication additive en raison de la technique utilisée. Pour pouvoir créer l’objet en trois dimensions, des couches de matières sont déposées les unes aux autres pour pouvoir former l’objet. De fines couches sont alors mises en superposition.

Une fois déposée, la couche se solidifie rapidement. Avant de pouvoir imprimer un objet en 3D, il faudra d’abord le concevoir sur ordinateur. À la fin de la conception, vous obtiendrez un fichier au format STL. Ce sera ce fichier qui sera envoyé vers l’imprimante. Le plastique fondu (ABS ou PLA) est le matériau couramment utilisé dans l’impression 3D avec la technologie Fused Filament Deposition (FFF) ou Deposition Modeling (FDM). Des bobines de filament sont disponibles dans des magasins spécialisés, servant comme consommable. La Coulée sous vide est aussi une technique utilisée pour des impressions 3D. Vous pouvez facilement réaliser une impression 3d en ligne sans vous déplacer de chez vous.

Les différentes technologies d’impression 3D en 2021

Sur le marché, vous pouvez remarquer de nombreuses technologies d’impression en trois dimensions. Il y en a même qui sont en cours de développement. Les technologies se diffèrent en général par le matériau d’impression qu’elles utilisent : des poudres de métal ou de plastiques, des résines liquides photosensibles ou des filaments plastiques. Ce dernier est le plus utilisé actuellement. Pour le cas de l’extrusion ou dépôt de fil, le filament sera fondu par le mécanisme, déposé couche par couches sur la plateforme d’impression afin d’obtenir l’objet en trois dimensions.

En ce qui concerne la résine (DLP ou SLA), cette technologie utilise la polymérisation en utilisant une résine photosensible sous la forme liquide. Un projecteur ou un laser émettra de la lumière avec une grande précision pour solidifier la matière et donner sa forme finale. L’impression par Stéréolithographie et la photopolymérisation est la technologie la plus courante pour transformer la résine en objet solide. Avec la poudre (DMLS, SLM, SLS, etc.), elle sera déposée dans le bac de l’imprimante 3D. Le Frittage Laser sera utilisé pour fusionner les grains de poudre afin d’obtenir l’objet attendu. Avant de réaliser une impression 3D en ligne, il sera plus judicieux de demander un devis impression 3d.

Qu’en est-il de la pulvérisation de matière ?

Pour réaliser une impression 3D, une pulvérisation de matière est nécessaire. Appelé aussi jet de matière, la tête d’impression pulvérise du liquide sur la plateforme. Après refroidissement de ce liquide, l’objet en 3D prendra sa forme finale. Ce procédé est aussi appelé MultiJet Fusion. Le MultiJet permet d’obtenir un objet de meilleure finition et de haute résolution. Il est utilisé pour pouvoir obtenir de meilleurs détails sur l’objet. Pour une impression 3D de qualité, mieux vaut utiliser une imprimante 3D professionnelle. Elle sera plus adaptée à vos besoins et à vos attentes.